La maison

La maison Oasis de l’Escobille a pour vocation d’accueillir tous celles et tous ceux qui souhaitent se poser, se ressourcer et reprendre souffle.

 

Pourquoi l’OASIS de l’Escobille

D’une part de la métaphore expressive de l’Oasis et d’autre part, parce qu’Escobille est le nom d’un saint local, parfaitement oublié. La sonorité de ce nom -pas très sérieux- nous a plu et amusé. Cet Escobille, ce presqu’inconnu de l’évangélisation du III° siècle, rappelle avec légèreté et réalisme le sens de l’humour et le désir de dresser notre tente aux périphéries.

L’Esprit de la maison : favoriser l’intériorité, l’amitié, la paix…

L’Oasis de l’Escobille a pour vocation de proposer à tous ceux qui le souhaitent, de faire un « pas de côté », de ralentir et de goûter à la joie de se poser, se ressourcer, méditer et créer.

Pour ce faire, elle organise des journées, des demi-journées, des week-ends et des séjours plus ou moins longs dans un cadre paisible, reposant, chaleureux et convivial. La paix, l’amitié, le calme et le silence sont l’ADN principal de la maison.

L’Oasis a pour vocation également d’initier ou d’approfondir sa vie spirituelle notamment à travers trois familles d’activités :

  • la famille artistique (mosaïque ; contes ; clown…)
  • la famille de développement personnel et spirituel (le petit Compostelle ; vivre l’Evangile comme si vous y étiez ; méditation pleine conscience ; Bible et clown…)
  • la famille liée à la nature (bêche et spiritualité ; marche méditative ; découverte de la force de vie des arbres…)

Chacun est accueilli à la maison Oasis tel qu’il est, quelle que soit sa relation à la religion ou à la foi dans l’ouverture et le respect. Si le cœur vous en dit…

A bientôt.

 

Une équipe à géométrie variable

La fondatrice : Catherine Chevé-Rousseau qui a appelé des amis…
Anne Reynier, Catherine Thuillier sont les premières à avoir répondu à l’appel ! Puis sont venus Thierry, Jean Jacques, Alice, Chloé, Christophe, Claire, Jean-Sébastien…
Ensemble nous avons appelé des professionnels, des artisans, des artistes, chacun dans son domaine, qui sont devenus actifs de l’association (clowns, conteurs, plasticienne, théologienne…).

En dehors de l’équipe, quand les adhérents séjournent à l’Oasis un moment… deux, trois jours… puis retournent « chez eux », le lieu demeure. Petit à petit, à partir de ce lieu, un rayonnement se fait « hors les murs ».

À l’origine, une double conviction chez les fondateurs

D’une part, la conviction que l’homme contemporain a soif de spiritualité au sens le plus large.

Embarqués dans des rythmes de vie tendus et marqués par la précipitation, nous aspirons à nous poser pour nous mettre à l’écoute de cette petite voix discrète mais ô combien tenace qui nous murmure à l’oreille, que la vie ne peut être que cette course folle contre le temps. Une secrète intuition nous répète à l’envie que nous sommes doués pour plus beau et plus grand que cela. Nos goûts artistiques, notre désir de silence parfois sont des indices précieux de cette soif vivace.

D’autre part, nous croyons que chaque personne porte au fond d’elle-même des talents particuliers, la capacité de s’ouvrir à plus grand que soi et accueillir en plénitude la vie reçue comme le don le plus précieux.

C’est pourquoi, l’équipe de l’Oasis est désireuse de laisser une part significative aux sens et à l’art dans les itinéraires de quête spirituelle.

Embarquée dans cette aventure expérimentale, l’équipe vous propose d’en devenir partie prenante.